Le plan EPu 2015-2020

Le plan Eclairage public 2015-2020 se donne des objectifs ambitieux !

Depuis plusieurs années le Siéml a su mettre en place un service complet dédié aux collectivités afin de les aider à gérer leurs installations d’éclairage public. Cette gestion a notamment été portée au travers d’une politique d’acquisition de matériel économe en énergie, de rationalisation de l’entretien des installations, ainsi qu’un suivi précis et réactif des dépannages au travers d’un système d’information géographique.

De nouvelles réglementations pour rationaliser la consommation d’énergie, préserver l’environnement et sécuriser les installations posent l’obligation de prendre de nouvelles dispositions à court terme dans un contexte financier extrêmement difficile. Principalement, la réglementation européenne 245/2009 interdit depuis le 15 avril 2015 la commercialisation de type ballon fluorescent (BF) à vapeur de mercure, très énergivores, dont sont équipés un grand nombre de lanternes du département.

Les installations doivent donc évoluer pour devenir plus sûres et économes, plus respectueuses de l’environnement et tenir compte des évolutions technologiques du secteur telles que la LED ou les solutions de gestion différenciées.

Les élus du Siéml ont adopté en juin 2015 un plan stratégique à l’horizon 2020 afin d’orienter les actions aussi bien pour les travaux neufs que la maintenance du réseau d’éclairage public. La première étape de ce plan consiste en la réalisation d’un état des lieux et d’un diagnostic de la compétence exercée et des installations, permettant ainsi de dresser un bilan de la politique mise en œuvre et de constater les enjeux pour les prochaines années.

La seconde étape définit les priorités et les décline en plan d’actions afin de répondre aux enjeux des territoires en matières d’éclairage public.

L’adoption de ce plan a été accompagnée par une modification sensible du règlement financier du Siéml, de façon à accompagner davantage les communes adhérentes et encourager les investissements vertueux. La mesure la plus symbolique consiste par exemple à prendre en charge à 50 % les travaux de rénovation du réseau d’éclairage public remplissant les conditions suivantes :

  • travaux réalisés du 1er juillet au 31 décembre 2016,
  • les lanternes existantes à remplacer sont équipées de lampes de type « ballon fluo » ou de type « boule » ,
  • les nouvelles lanternes seront choisies parmi une liste de lanternes classées « vertueuses » selon le barème d’évaluation du Siéml,
  • le Siéml sera le bénéficiaire des certificats d’économie d’énergies liés à ces travaux de rénovation.

La mesure est par ailleurs conditionnée au fait que le syndicat perçoive la taxe communale sur la consommation finale d’électricité en lieu et place de la commune. Le dispositif rencontre déjà un gros succès puisque l’enveloppe budgétée pour 2016, i.e. 3 millions d’euros ne suffira pas à satisfaire toutes les demandes. Des arbitrages seront bientôt présentés de façon à satisfaire le plus grand nombre de dossiers.

Téléchargez le plan Eclairage Public 2015-2020 et la modification du réglement financier