Le schéma départemental IRVE

Un maillage équilibré du département

Le Siéml est compétent pour le déploiement des infrastructures publiques de recharge de véhicules électriques dans le département,
sur la base de l’article L 2224.37 du code général des collectivités territoriales (CGCT),

Carte du schéma départemental des bornes de recharge pour voiture électrique (IRVE)
Carte de localisation des bornes de recharge pour véhicules électriques

Le syndicat d’énergie a retenu un plan de déploiement qui englobe l’ensemble du territoire de Maine-et-Loire. Les bornes seront implantées à proximité de bâtiments spécifiques (mairies, bibliothèques, etc.) et sur des sites fréquentés. Ce maillage concerne également les zones rurales.

La collectivité compte une borne tous les 20 km. L’ambition du syndicat est de procéder à un aménagement pertinent qui ne souffre d’aucune zone blanche afin de permettre au plus grand nombre de circuler sans crainte avec des motorisations électriques ou hybrides rechargeables.

Pour se faire, le Siéml a déployé depuis 2016, 186 bornes de recharge normale (ou accélérée) et 10 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques sur le domaine public. 

Le Siéml a piloté l’intégralité de ce projet à savoir : l’installation des bornes, leur maintenance et leur exploitation. Ce déploiement s’est inscrit dans une démarche nationale et régionale sans précédent afin d’équiper l’ensemble du pays de bornes de recharge et de lever enfin le principal frein à l’usage des véhicules électriques. En effet ce réseau sécurise l’usager qui peut, à l’aide de son smartphone, avoir des informations en temps réel sur la disponibilité des bornes et payer simplement sa recharge avec ou sans inscription au réseau SmiléMobi.

L’ensemble du projet est subventionné par l’État via l’ADEME à hauteur de 50% dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) et par laRégion Pays de la Loire.


Le schéma de déploiement des IRVE sur le territoire départemental

Plusieurs critères géographiques, économiques et sociaux ont permis au Siéml d’établir le nombre et la localisation des bornes :

  • l’estimation de l’évolution du nombre de véhicules électriques et de leurs besoins en recharge sur le domaine public
  • le seuil et la densité de population
  • les flux de circulation
  • le nombre de ménages ayant plus de deux véhicules
  • la répartition et le nombre d’entreprises sur le territoire