Plan stratégique 2021-2026 : un éclairage public vertueux et connecté !

Le Siéml a voté en décembre 2020 un plan stratégique éclairage public pour répondre aux nouveaux besoins, l’éclairage connecté notamment, tout en poursuivant la rénovation et l’adaptation des équipements et réseaux.

Rénovation des équipements d’éclairage public et accompagnement de la vidéoprotection

L’aide exceptionnelle de 50 % attribuée pendant 5 ans aux collectivités pour rénover leurs installations d’éclairage public les plus vétustes a globalement porté ses fruits.

Une nouvelle participation du Siéml permettra d’éradiquer les dernières lanternes de type boules et ballons fluo jusque fin 2024. Le programme est élargi au renouvellement des lanternes énergivores de plus de 15 ans (> 150 W) ainsi qu’aux adaptations du réseau d’éclairage aux systèmes de vidéoprotection.

35 %* de taux de participation du Siéml
3,92 M€ de participation sur un total de 11,2 M€ d’investissement.

Ce plan stratégique éclairage public vise également une meilleure prise en compte des sensibilités environnementales. Le Siéml va réaliser un SDAL sur l’ensemble du territoire dont il assure la compétence éclairage public.

Les nouvelles mesures contribueront aussi à la fiabiliser les données du SIG pour optimiser les missions d’exploitation. Enfin, les avancées technologiques de l’éclairage solaire autonome seront mises en avant afin d’en faire alternative plus souvent retenue.

Enfin, pour les collectivités ayant un potentiel d’investissement limité, le dispositif alternatif de financement instauré en 2018 pour faciliter l’effort de suppression des lanternes de type « boules » et « ballon-fluo » est restauré (enveloppe annuelle de 200 000 € HT).

Éclairage public : vers le territoire connecté

Le Siéml se devait d’être au rendez-vous des enjeux du territoire connecté. Le volet « éclairage connecté » du plan stratégique propose une solution à partir des infrastructures d’éclairage public (celles dont le Siéml a la compétence).

Chaque commune pourra, si elle le souhaite, bénéficier d’un éclairage connecté avec la technologie d’horloges communicantes via un réseau bas débit. Les choix techniques seront définis au 1er semestre 2021.

100 %* de taux de participation du Siéml
2,85 M€ d’investissement et 176 k€/an de fonctionnement

Une seconde étape permettra d’envisager d’autres usages en mutualisant un réseau bas débit sur le département. Le service EPu du Siéml va lancer une étude de faisabilité à ce sujet au 1er semestre 2021.

Le Siéml s’engage ainsi sur la voie du territoire connecté, tout en maintenant un certain niveau de soutien pour accompagner les communes dans la rénovation et l’adaptation de leur éclairage public.

L’adoption de ce plan stratégique éclairage public s’accompagne d’une modification du règlement financier applicable au 1er janvier 2021.

* selon la perception ou non de la TCCFE par le Siéml