Les travaux de renforcement et de sécurisation

Les travaux de renforcement et de sécurisation permettent d’adapter la capacité des réseaux électriques aux besoins des usagers et de réduire la fréquence des ruptures d’alimentation électrique. Ces interventions contribuent à améliorer la qualité de l’électricité distribuée en Maine-et-Loire.

Le renforcement des réseaux électriques

Les travaux de renforcement ont pour objectif de maintenir une tension nominale conforme aux normes sur le réseau électrique basse tension.
Ces interventions consistent à augmenter la section du câble de desserte pour augmenter sa capacité, à modifier un poste de transformation ou à créer un nouveau poste pour desservir la zone concernée.

Comment évaluer la tension nominale ?

L’évaluation de la tenue globale de la tension permet de déterminer le risque de connaître une tension inférieure ou supérieure à la plage de variation admise. Cette plage de variation est de + 10 % ou – 10 % par rapport à la tension nominale (cf. ci-contre). La tension admissible est donc comprise entre 207 volts et 253 volts en basse tension.

Le gestionnaire du réseau Enedis évalue régulièrement la tension nominale à partir de l’outil statistique « GDO-SIG » utilisé sur l’ensemble du territoire national. Le programme de renforcement du Siéml est en partie basé sur cette analyse probabiliste. Il est complété par des mesures in situ de chutes de tension à la suite de réclamations d’usagers.
À partir de ces mesures et des dossiers transmis par Enedis, les chutes de tension supérieures à 20 % sont considérées comme prioritaires. Les autres dossiers sont traités par ordre de priorité et peuvent être inscrits au
programme financier de l’année suivante.

La sécurisation des réseaux électriques

La sécurisation des réseaux électriques basse tension consiste à remplacer
progressivement les fils nus par des réseaux aériens torsadés ou souterrains
. Ces opérations sont décidées en coordination avec Enedis sur la base du recensement des réseaux électriques les plus vulnérables en cas d’intempéries sévères (zones boisées ou ventées).

La prise en charge des travaux

Le Siéml prend en charge la totalité des travaux de renforcement et de sécurisation des communes rurales, excepté les travaux de renforcement des communes percevant directement la TCCFE (cf. règlement financier). Pour ce type de travaux, le syndicat peut bénéficier de l’aide financière du FACÉ (Fonds d’amortissement des charges d’électrification). Ces opérations peuvent être coordonnées avec des travaux sur les réseaux d’éclairage public et de télécommunication et réalisées en souterrain.

Enedis réalise et finance quant à lui l’intégralité des renforcements du réseau moyenne tension et du réseau basse tension en communes urbaines.

Démarche des travaux de renforcement et de sécurisation