Réseaux de chaleur

Les nouveaux statuts du Siéml ont intégré une nouvelle compétence : la gestion des réseaux de chaleur ou de froid. Il s’agit d’une compétence optionnelle. Mais les communes qui le souhaitent peuvent éventuellement la transférer au syndicat sur une base volontaire.

Le Syndicat pourrait ainsi progressivement accompagner les communes afin de mettre en place des réseaux associés à des chaufferies bois. L’avantage serait multiple  :

  • le syndicat se positionnerait ainsi comme autorité organisatrice de la distribution d’énergie multi-réseaux (électricité, gaz, chaleur) et pourrait jouer efficacement son rôle  de planification et de coordination des grands réseaux d’approvisionnement énergétique ;
  • sur un territoire, la constitution d’un réseau de chaleur peuvent jouer un rôle très important dans l’atteinte des objectifs climat-énergie.

La réflexion est actuellement en cours pour circonscrire plus précisément les conditions dans lesquelles pourrait être exercée cette compétence au regard du financement, de l’exercice de la maîtrise d’ouvrage, des modes de gestion, et de l’expertise nécessaire pour conduire à bien ce type de projet.