Tensions inflationnistes : un plan d’urgence pour les collectivités et les entreprises

Dans un contexte de fortes tensions inflationnistes et de crise des marchés énergétiques, le Siéml a adopté en comité syndical le 28 juin dernier un plan d’urgence en faveur des collectivités, des entreprises et des agents du Siéml.

Pandémies, conflits géostratégiques, aléas climatiques, spéculations… Sous l’emprise de plusieurs crises et des réponses financières associées, l’économie mondiale est aujourd’hui affectée par des tensions inflationnistes que l’on n’avait pas connues depuis plusieurs décennies. L’inflation, la hausse du coût des produits pétroliers et l’augmentation des factures énergétiques impactent très sensiblement nos collectivités, le secteur des travaux publics et nos agents. Le comité syndical du Siéml a donc adopté un plan d’urgence de 4,2 millions d’euros adapté à ces trois cibles prioritaires.

Des tensions inédites pour les collectivités, les entreprises et les agents

Les mesures gouvernementales visant à limiter les effets des fortes augmentations du prix du gaz et de l’électricité sont utiles mais ne permettent pas de garantir, à l’instar de ce qui a été proposé pour les tarifs réglementés de vente, que les augmentations de facture ne dépasseront pas les 4 %. Selon les estimations du Siéml, la hausse des factures énergétiques sera bien nettement supérieure dans le cadre du groupement d’achat d’énergies qu’il gère :

  • en moyenne, entre 10 et 30 % pour l’électricité selon la courbe de charge, avec pour certains électro-intensifs des hausses de 50 % ;
  • et même potentiellement 300 % pour le gaz lors du prochain marché.

Par ailleurs, les pénuries d’approvisionnement freinent actuellement de nombreux secteurs économiques dont celui des travaux publics, fortement consommateur de produits pétroliers. Les entreprises titulaires des marchés de travaux et de maintenance sont ainsi frappées de plein fouet par ces pénuries et par les hausses de prix, d’autant qu’un marché pluriannuel avec des prix fixes sur toute la durée du marché avait été négocié au printemps 2021 avec le Siéml, lorsque les tensions inflationnistes n’étaient pas encore à l’œuvre.

Enfin, la forte hausse des carburants grève le coût des déplacements pendulaires, amputant sensiblement le pouvoir d’achat des ménages.

Des mesures fortes pour accompagner les acteurs du territoire

Pour toutes ces raisons, le Siéml se devait de trouver des solutions d’accompagnement complémentaires et ciblées. Le plan d’urgence s’articule ainsi autour de 8 mesures phares :

Pour plus d’informations

Vous pouvez télécharger les documents suivants pour davantage de précisions quant aux actions engagées par le Siéml :