Une nouvelle compétence optionnelle : la chaleur renouvelable

Les nouveaux statuts du Siéml ont été validés par arrêté préfectoral du 14 août 2019. Parmi les nouveautés, une nouvelle compétence optionnelle, la chaleur renouvelable.

Une nouvelle étape pour la chaleur renouvelable

Ces dernières années, le Siéml a étoffé son offre de services pour s’adapter aux évolutions de son environnement et répondre aux besoins des territoires. La dernière modification de ses statuts intègre la chaleur renouvelable dans son panel de compétences.

Cette évolution s’inscrit dans le prolongement du contrat EnR thermique signé en 2018 avec l’Ademe pour massifier la production de la chaleur issue du bois, du solaire ou de la géothermie. Un appel à projet chaleur renouvelable a été lancé dans ce sens l’an dernier.

Le Siéml accompagne déjà une trentaine de collectivités dans leur projet de chauffer leurs bâtiments publics grâce aux énergies renouvelables thermiques. Cet accompagnement peut être financier ou technique (aides à la décision).

Le syndicat souhaite aujourd’hui aller plus loin. Il s’agit de lever les principaux freins rencontrés par les collectivités pour se lancer seules : manque de compétence technique, crainte vis à vis du suivi des installations, …. Avec la compétence chaleur renouvelable, le Siéml peut développer et d’exploiter directement des installations de production et de distribution de chaleur renouvelable pour le compte des collectivités. Cette compétence ne concerne pas la gestion de réseaux publics de chaleur, déjà intégrée aux statuts du Siéml (article 4.4).

Les premières expérimentations seront lancées avant la fin de l’année, après approbation des modalités d’exercice de la compétence par le comité syndical. Ces expérimentations concerneront en premier lieu les projets de chaufferie bois (pour alimenter un ou plusieurs bâtiments communaux par exemple).

À terme, la montée en compétence du Siéml et la structuration de l’offre permettront de réduire les coûts d’investissement et de fonctionnement et d’en faire bénéficier un maximum de collectivités !