Réseaux souterrains d’éclairage public, une année de géoréférencement

Trois entreprises missionnées par le Siéml sillonnent depuis un an les communes qui ont transféré leur compétence éclairage public au syndicat.

Les entreprises Cerene, Géosat et Etudis ont pour mission de détecter, repérer et géoréférencer les réseaux souterrains d’éclairage public exploités par le Siéml à l’aide d’appareils adaptés et sans destruction de voirie.

Opération de géoréférencement à Briollay
Opération de géoréférencement à Briollay

Il s’agit pour le syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire de connaître plus précisément l’emplacement des réseaux souterrains dont il a l’exploitation afin de répondre à la réforme anti-endommagement et limiter les risques d’accidents sur les chantiers.

À ce jour, 308 km ont été relevés sur le terrain sur les 2250 km existants. Les données sont en cours d’analyse par le service éclairage public. Elles seront ensuite intégrées dans le Système d’information géographique du Siéml et viendront en superposition du Plan corps de rue simplifié (PCRS).

Le syndicat s’est donné 4 ans pour couvrir l’ensemble des mètres linéaires sur les 159 communes concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *